angosse

N'ayez pas peur d'ouvrir  la porte du jardin de votre cœur, sinon vous ne verrez rien.


N'ayez pas peur de l'enfant qui y habite et qui, lui, sait "voir", "regarder", "rêver", "imaginer", "voyager", dans l'infiniment grand et l'infiniment petit.


Laissez-vous conduire sur le chemin des couleurs de votre enfance.